D’un autre temps

Hier, j’ai rencontré un vieil avocat encore bien vert.

Il m’a raconté son histoire. Il a alors 25 ans.

Il est commis d’office pour la défense d’une personne jugée pour un crime des plus odieux.

Dans sa robe rouge, l’Avocat Général se lève.

Le couperet tombe, c’est la peine de mort qu’il requiert.

Le temps s’est arrêté pour tous les acteurs du procès.

Pour les jurés, fini leur travail quotidien.

Désormais le représentant de la société leur demande,

pour la Justice de leur pays, de porter le fardeau ultime, et de décider s’il ira sur l’échafaud.

La famille de la victime paraît figée dans sa douleur et dans sa dignité.

Les yeux de l’accusé cherchent ceux de son avocat,

comme un navire rivé à la lueur d’un phare.

Cet avocat de 25 ans se lève pour plaider pour la vie de son client.

Mon téléphone se met à sonner et me remet dans le temps présent.

L’histoire de cet avocat s’est déroulée à la Cour d’Assises de Paris il n’y a pas si longtemps.

Heureusement, cette histoire est déjà d’un autre temps.

Jean-Baptiste Rozès

Ne rien lâcher

Edito

La profession d’avocat est passionnante. J’adore manipuler les articles de loi, les tordre à mon envie, et convaincre. Elle peut être aussi, c’est vrai, parfois

P45

Edito

Le 4 octobre dernier, lors du congrès du Parti Conservateur, Theresa May, premier ministre du Royaume-Uni, prononçait son discours de clôture. Soudain, un comédien a

La surfeuse

Edito

Et dire qu’elle n’avait même pas voté pour lui au premier tour ! Mais voilà, elle a été séduite par cet appel lancé aux femmes pour

Farniente

Edito

Le ciel est bleu, de ce bleu limpide du midi, Le soleil est brûlant et l’air presque étouffant. L’herbe a jauni, la terre est sèche,

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Comment
Name*
Email*

cinq + quatorze =